Chronique Radio 106.9 Fm:

Faillite personnelle faut-il en avoir peur ?

Écouter l’intégralité de la chronique financière à la radio

Faillite personnelle: est-ce la solution pour vous?

Vous avez vécu une épreuve telle qu’un divorce, la maladie, un deuil ou une perte d’emploi? Vous êtes conséquemment aux prises avec des dettes importantes et croyez que la faillite personnelle pourrait être la solution pour vous libérer de votre stress financier? Cette idée peut créer une pression émotionnelle importante si vous ne comprenez pas bien ce que signifie réellement le processus de faillite.

Dans cet article, nous vous proposons donc de démystifier les conditions requises pour entamer cette démarche, les conséquences qui y sont rattachées et les ressources qui vous aideront à évaluer s’il s’agit bel et bien d’une solution adaptée à votre situation. Après tout, il n’y a pas de honte à penser faire faillite ; cette avenue pourrait d’ailleurs contribuer à votre mieux-être une fois que cette tempête sera enfin derrière vous!

Qu’est-ce que la faillite personnelle ?

Il faut d’abord comprendre que la faillite personnelle reste une solution de dernier recours. En effet, il existe d’autres alternatives avantageuses que nous pourrions vous conseiller pour redresser votre situation financière, que l’on pense à la consolidation de dettes ou encore à la proposition de consommateur. En revanche, si vous n’arrivez plus à joindre les deux bouts depuis plus de six mois, la faillite personnelle pourrait alors être à envisager. Il s’agit d’un droit qui vous permet de vous protéger contre vos créanciers. Elle est une solution légale pour résoudre vos dettes et entreprendre un nouveau départ financier. La possibilité de déposer une faillite personnelle est la vôtre, aucun créancier ou qui que ce soit ne peut vous empêcher de demander la protection de la Loi sur la faillite et l’insolvabilité.

Quelques signes avant-coureurs

Cumuler des dettes très élevées, avoir de la difficulté à rembourser vos factures de la vie courante, recevoir des appels incessants de la part de vos créanciers… Ces signes avant-coureurs ne trompent pas et devraient vous mener à consulter un professionnel. En analysant votre situation financière, votre syndic pourra vous guider vers la solution appropriée et ainsi déterminer si la faillite représente une avenue à considérer.

Pour être éligible à la faillite au Québec, vous devez :
– Cumuler des dettes totalisant plus de 1000$
– Habiter ou avoir une propriété au Canada
– Ne pas être actuellement en faillite
– Être incapable de payer vos dettes aux dates d’échéance prévues OU avoir arrêté de payer vos factures récurrentes OU détenir des actifs (les biens que vous possédez) dont la valeur est moins élevée que vos dettes.

Les conséquences de la faillite personnelle

Déclarer faillite est souvent perçu comme un échec alors que cela devrait plutôt être le symbole d’un nouveau départ. Cette solution vient d’ailleurs avec des impacts positifs non négligeables, notamment sur votre santé mentale, votre sommeil et vos relations interpersonnelles. En contrepartie, on ne peut évidemment nier que la faillite vient avec quelques conséquences négatives, mais rassurez-vous : celles-ci seront temporaires.

En voici quelques-unes :

La perte de vos biens : il est vrai qu’il s’agit du cœur d’une faillite personnelle. Toutefois, vous pourrez garder vos biens essentiels, par exemple vos meubles, vos outils de travail, vos vêtements, etc. Dans la plupart des cas, vous pourrez aussi conserver votre maison et votre voiture. Vous aurez également l’option de payer un certain montant par mois pour garder certains effets qui vous sont nécessaires ou qui vous tiennent particulièrement à cœur.

Entacher votre cote de crédit : oui, la faillite aura inévitablement un impact sur votre cote de crédit. Malgré cela, rappelez-vous que vous pourrez corriger la situation et redorer votre dossier de crédit après votre insolvabilité. Au Canada, une première faillite reste sur le dossier de crédit d’une personne pendant six ans après la libération. S’il s’agit de la deuxième faillite, elle demeure visible pendant 14 ans.

Des engagements à remplir : en plus de vous départir de certains biens, vous aurez à assumer certains engagements comme participer à des rencontres avec votre syndic. Cela dit, nous prendrons le temps de bien vous expliquer, dès le départ, en quoi consisteront ces étapes incontournables de votre processus de faillite personnelle.

Offrez-vous la chance de repartir sur de nouvelles bases
Certes, déclarer faillite n’est pas une décision facile, mais il s’agit parfois du seul moyen pour reprendre le dessus. Chez Houle Huot Syndics autorisés en insolvabilité, nous nous engageons à évaluer toutes les options possibles avec vous avant de penser à la faillite. Si nous devons finalement aller de l’avant avec cette situation, nous tâcherons de bien vous accompagner, de répondre à vos questionnements avec diligence et d’agir avec respect en tout temps. De plus, nos échanges demeureront toujours strictement confidentiels.

N’attendez plus pour entreprendre ce nouveau départ. Contactez-nous pour une consultation gratuite !

Voir notre chronique sur 106.9 FM

faillite commerciale entreprise

FAITES UNE DEMANDE PAR COURRIEL

POUR UNE CONSULTATION DE 60 MIN. GRATUITEMENT

418-555-6666

Marc-André Houle, Houle Huot Syndics

Vous êtes à un appel de retrouver votre liberté

Communiquez avec nous dès maintenant pour obtenir une consultation SANS FRAIS. (Sur rendez-vous)